150 milliards : c’est le volume que pourrait atteindre le marché de la réalité virtuelle d’ici à 2020 d’après le Reinventing Retail 2015 Report. Intéréssé(e) ? La suite, c’est par ici…

Alors que les sites e-commerce continuent à être de plus en plus nombreux, les acteurs de la vente en ligne tentent désormais la différenciation afin de combattre les réticences des acheteurs en ligne.

UNE MISSION : AMÉLIORER L’EXPÉRIENCE D’ACHAT

C’est bien connu : rien ne remplace l’expérience d’achat en magasin et les chiffrent le prouvent : 85% des consommateurs préfèrent toujours effectuer leurs achats dans les points de vente physique. La raison ? Pouvoir toucher, sentir et voir les produits est toujours important aux yeux des consommateurs.

Autres freins à la consommation en ligne, les délais de livraison et l’absence de conseils de vendeurs poussent les consommateurs à sortir de chez eux, à raison ?

Face à cela, de nombreuses marques de retail en ligne commencent à se tourner vers la réalité virtuelle ou augmentée pour vaincre ces barrières qui touchent de nombreux secteurs, de l’alimentaire au vestimentaire en passant par le tourisme et même…l’automobile.

En effet, l’intérêt des entreprises et des consommateurs pour la réalité virtuelle ne fait qu’augmenter : les coûts matériels diminuent et les consommateurs sont de plus en plus éduqués sur la réalité virtuelle, avec la démocratisation des casques de réalité virtuelle de Samsung, HTC et consorts.

UN ÉNORME POTENTIEL…À APPLIQUER.

Un simple tour sur les principaux sites de vente en ligne de vêtements vous le fera comprendre : acheter une robe sur internet n’est pas si facile. Les avis négatifs sont légions et les retours produits innombrables. La raison ? Les problèmes de taille, de qualité, de coupe et de couleurs : nombreux(ses) sont les acheteurs(ses) déçus de leurs achats.

Face à cela, des marques comme Ikea, Topshop ou Myer se lancent dans la réalité virtuelle avec pour objectif de s’approcher le plus possible de l’expérience d’achat in-store. Dans le vestimentaire, les cabinets d’essai virtuelles permettent d’essayer un vêtement sans le porter.

Dans l’optique, on peut d’ores et déjà essayer des lunettes directement sur le site e-commerce avant de les acheter. Des résultats prometteurs ? Sûrement : 63% des acheteurs admettent que la réalité virtuelle pourrait avoir un impact positif sur leur décision d’achat.

On le devine : la technologie est là, encore faut-il pouvoir trouver les idées pour l’appliquer. Du côté d’Ikea, l’entreprise a lancé une application permettant de visiter une cuisine virtuelle et d’y changer l’aménagement. Le but : aider les consommateurs à se projeter et faciliter la décision d’achat sur Internet.

Du côté de l’Australie, la chaîne Myer a lancé un partenariat avec Ebay pour créer une grande surface entièrement en réalité virtuelle. À l’aide d’un casque VR, les visiteurs naviguent entre les différents produits de la chaîne qui défilent à 360°. Cerise sur le gâteau : les utilisateurs s’attardant sur un produit reçoivent des informations sonores qui remplacent le vendeur. Pour finaliser l’achat, un simple clic les emmènera alors au panier.

En savoir plus

VERS UNE MEILLEURE SYNERGIE DU PARCOURS D’ACHAT ?

C’est bien connu : les acheteurs adoptent désormais des parcours d’achat mixtes, entre virtuel et physique. Ils entrent dans une boutique, comparent les prix de la marque et des concurrents sur Internet, ressortent et commandent depuis chez eux s’ils y trouvent un intérêt. Ces nouveaux comportement d’achat bouleversent les codes établis et déstabilisent les marques qui peinent parfois à suivre l’évolution jusqu’à ne pas y survivre.

La réalité virtuelle et les nombreux dérivés qu’elle offre tels que la vidéo 360, les cabines d’essai virtuelles ou encore les sites e-commerce entièrement en VR sont autant d’outils prochainement cruciaux pour les marques qui contribueront à colmater l’espace entre le virtuel et le physique. L’avenir ? Une meilleure synergie entre l’interface virtuelle et physique dans le processus d’achat. La guerre E-Commerce vs Traditional Retail, c’est bientôt terminé.

Intéressé(e)s par la réalité virtuelle ? Nous aussi ! Rendez-nous visite ici pour découvrir ce que notre agence de réalité virtuelle peut apporter à votre organisation.